Un stage en Allemagne

5 Fév

Cette semaine nous vous proposons le récit de Jules, étudiant en LPCP qui effectue son stage à Fribourg…

Fribourg

« Me voilà donc depuis trois semaines intégré au sein de la petite équipe du département communication et relations internationales de la ville de Fribourg, en Allemagne. Un stage aux dimensions… internationales, puisque la ville entretient jumelages et partenariats avec pas moins d’une vingtaine d’autres municipalités de par le vaste monde, du Japon à l’Amérique Latine en passant par le Moyen Orient. L’occasion pour moi d’observer au plus près le fonctionnement d’un service habitué aux réceptions officielles et aux projets de coopération interculturelle, et doté d’un appétit apparemment insatiable pour la production de cadeaux publicitaires.

Alors, s’exporter pour aller faire son stage à l’étranger, bonne idée? Oui, sans hésiter, c’est pour moi une opportunité unique de découvrir cette région, et d’explorer un aspect du monde du travail que je ne connaissais pas. Et dans un cadre comme Fribourg, petit paradis vert et cosy du sud de l’Allemagne, confortablement logé au pied des montagnes enneigées de la Foret Noire, c’est juste un bonheur. Vivre au quotidien dans cette ville jeune et active, au rythme des événements et des rencontres toujours intéressantes, c’est forcément une expérience culturelle et humaine à plein temps. A bien des égards la mairie est à l’image de la ville : dynamique, écolo, ouverte et accueillante.

Bien sur, faire son stage à l’étranger, c’est une situation qui a aussi ses inconvénients : la barrière de la culture et de la langue est là et, au travail, il est souvent difficile de coopérer et de communiquer efficacement. Pas évident, dans ces conditions de travailler de manière autonome et d’avoir accès à de réelles responsabilités. Pas le temps de s’ennuyer, toutefois, car les projets dans lesquels s’impliquer ne manquent pas. Au menu de ces trois mois de stage, participation à un partenariat européen dans le domaine de l’urbanisme et du développement durable, organisation d’un stand commun avec nos villes partenaires au salon du tourisme de Stuttgart, et mise en place d’un programme d’aide au développement auprès d’une de nos villes partenaires au Nicaragua. Excusez du peu…

Voilà pour mes impressions. Les premières semaines ont passé très vite, et j’ai bien peur que les suivantes n’en fassent autant. Le temps de m’habituer à ce cadre de vie si passionnant et il sera déjà temps de le quitter… Peut-être pour mieux y revenir, qui sait ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :