Archive | Marketing territorial RSS feed for this section

#Parisjetaime

27 Mar

L’Office de Tourisme et des Congrès de Paris a lancé une nouvelle campagne social média le 21 Mars dernier.  L’objectif est de promouvoir le tourisme dans la capitale en faisant découvrir aux internautes ses différentes facettes. Et pour cela, quoi de mieux que de faire participer les Parisiens eux-mêmes ? 

Exemple d'une photographie #Parisjetaime avec le cadre distribué par l'Office de Tourisme et des Congrès Parisien

Exemple d’une photographie #Parisjetaime avec le cadre distribué par l’Office de Tourisme et des Congrès Parisien

En effet, si les comptes officiels « Paris, je t’aime » comptent déjà plus de 300 000 followers et fans sur Twitter, Instagram et Facebook, le but de la campagne est de permettre à n’importe qui de devenir un ambassadeur de la ville lumière.

Pour cela, l’Office de Tourisme et des Congrès a mis en place le hashtag #Parisjetaime pour permettre aux Parisiens, et aux autres amoureux de la capitale, de partager sur les réseaux sociaux leurs ambiances et adresses préférées à l’aide d’un cadre style « polaroïd ». Observer, photographier et partager, tout le monde peut ainsi se prendre au jeu. Une opération ludique, mais également stratégique.

Si la campagne social media #Parisjetaime a été lancée le 21 Mars dernier, ce n’est pas par hasard. Il s’agissait également du rendez-vous annuel mondial de la communauté Instagram (#InstaMeet) qui a permis à l’Office de Tourisme Parisien d’organiser son propre marathon Instagram (##WWIM11_parisjetaime) durant lequel quatre équipes d’Instagramers* ont mis en image la cité de l’amour. L’équipe qui a reçu le plus de likes a été récompensée par une dotation. Un bon moyen de gagner en visibilité pour le lancement de la campagne.

Dans un premier temps, l’opération cible les e-influenceurs et les professionnels du tourisme parisien. Cependant, à long terme, l’objectif est de permettre à tous d’être ambassadeur de Paris afin de bousculer les idées reçues, de multiplier les prescripteurs et de créer de nouveaux liens entre Paris je t’aime et sa communauté.

*Instagramers = utilisateurs du réseau social Instagram.

Marine Belin.

Sources :

http://www.parisinfo.com/paris-pratique/infos/guides/decouvrez-le-paris-des-parisiens-grace-a-l-operation-cadre-parisjetaime

http://www.tourmag.com/Parisjetaime-les-Parisiens-appeles-a-devenir-ambassadeurs-touristiques-de-leur-ville_a72989.html

http://presse.parisinfo.com/actualites/communiques-de-presse/operation-cadre-paris-je-taime

Publicités

Les collectivités territoriales à la conquête d’Internet !

3 Mar

Alsace, un pont c'est tout.

Depuis 2008, la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (en anglais, Internet Corporation for Assigned Names and Numbers – l’ICANN) a décidé d’étendre les noms de domaines. C’est ainsi que viennent se rajouter aux classiques .com, .fr ou encore .net des noms de domaines tels que .book, .hotel et depuis peu, le .paris

C’est donc en Septembre 2014 que le nom de domaine .paris fait son apparition. La Bretagne en est la pionnière avec son .bzh (demande faite par une association avec le soutien de la région). La Corse fait aussi parti des nouvelles conquérantes de la toile avec le .corsica. L’Alsace en fera de même au printemps prochain avec le .alsace qui représente un investissement de 300 000 €. Cet investissement est dans la continuation de la marque Alsace « Imaginalsace » lancée en 2012 par la région. Les candidatures pour de nouveaux noms de domaines sont donc coûteuses mais s’inscrivent dans une réelle démarche marketing.

En effet, le nom de domaine permet de gagner en visibilité, mais aussi de mettre en place une relation de confiance avec les usagers. Il est facile d’acheter un nom de domaine en .fr ou en .com, cependant, sur un site en .marque, c’est la marque qui contrôle directement l’attribution des sites internet.  Il en est de même pour les territoires. Un nom de domaine comme .alsace renvoie à une origine, à une authenticité et permet de mettre en avant un savoir-faire local. Cela  permet également de signifier son attachement, culturel ou économique, à ce territoire. Néanmoins, une telle évolution des noms de domaines laissent encore quelques questions ouvertes, notamment en ce qui concerne les modes d’attribution de ces derniers.

Marine Belin.

Sources :

http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2015/01/13/economie-2/les-sites-en-alsace-grand-saut-dans-le-vide-numerique/

http://www.briefmag.com/noms-de-domaine-apres-la-bretagne-l-alsace-l-aquitaine.html

Cap’Com sur la Lorraine !

5 Déc

Logo cap com' 2014

Cette année, destination la Lorraine pour le Forum Cap’ Com ! Organisée en partenariat avec les collectivités locales, la 26ème édition de ce rendez-vous annuel des professionnels de la communication publique aura lieu du 9 au 11 Décembre 2014 à Nancy et Metz. Il s’agit d’une grande première pour ce forum qui a choisi cette année de s’installer dans 2 villes d’un même territoire. Une manière de promouvoir davantage le territoire Lorrain. Près de 1000 communicants venus de toute la France seront présents tout au long de ces trois journées uniques de formation professionnelle riches en échanges et en expériences.

Pour l’ouverture de ce grand évènement, une soirée d’accueil se tiendra le mardi 9 Décembre à Metz, à l’Opéra Théâtre, Place de la Comédie, pour la cérémonie de remise du Grand Prix Cap’Com 2014, qui récompensera la meilleure campagne de communication publique. Le jury sera présidé cette année par la présidente de Cap 21, Corinne Lepage, également ancienne Ministre de l’Environnement.

Au programme, des visites professionnelles réparties en parcours thématiques, permettront aux participants de découvrir des sites de la région qui font la modernité et l’attractivité de celle-ci. Cette année, les participants auront le choix entre le Val de Fensch (cœur des sites industriels lorrains et des hauts-fourneau), le Centre Pompidou de Metz, l’ARTEM (Alliance entre trois grandes écoles nancéiennes : l’École nationale supérieure d’art de Nancy, l’École nationale d’art supérieure des Mines, et l’ICN Business School, École de Management) et de nouveaux quartiers urbains (ÉcoQuartier Plateau de Haye à Nancy, quartier Borny à Metz…).

Des temps de réflexion stratégiques seront également mis en place, avec comme thématique cette année :

Quelles nouvelles perspectives la réforme territoriale va-t-elle apporter pour la communication ?

Des carrefours numériques (ateliers consacrés à l’actualité du numérique dans les institutions publiques) seront organisées autour de ce thème à l’Auditorium Van Gogh de Nancy, où des professionnels partageront leurs expériences. Les questions abordées sont les suivantes :

  • Comment construire sa communication institutionnelle auprès des usagers, au-delà de la réforme territoriale ?
  • Comment diffuser la culture numérique dans les services publics ?
  • Faut-il payer pour être vu sur Facebook ?
  • Comment optimiser les relations entre collectivités et médias ?
  • Le site web a-t-il encore sa place dans l’écosystème numérique ?

Les étudiants de la Licence Pro Communication Publique & Outils Numériques de Nancy seront également de la partie.  Nos confrères lorrains assisteront à ces conférences. Participer à ce forum représente un atout majeur pour ces étudiants :  Faire connaître leur formation en allant au contact de professionnels,  mais surtout développer leur capacité de réflexion sur les problématiques liées aux enjeux de la communication publique de demain.

Pour consulter l’intégralité du programme, rendez-vous sur :

http://www.cap-com.org/le-programme-du-forum-2014

La ville de Loches vous aime !

13 Avr

Le Conseil général de l’Indre-et-Loire, la Ville de Loches et l’Agence touristique de la Touraine côté sud poursuivent les efforts qu’ils ont engagés en 2012 en matière de communication et montent en puissance avec une stratégie commune de promotion.

La mutualisation des moyens financiers, des compétences et des actions, tels sont la volonté politique et l’objectif pour accroître la notoriété et la fréquentation de Loches et en conséquence celle du territoire.

Dans un esprit volontairement décalé, la campagne I Loches You mêlera tous les outils média classiques (diffusion, affichage courte et longue conservation, achats d’espaces, etc.) et hors média (diffusion, street marketing et réseaux sociaux).

Le visuel de campagne

Le visuel de campagne

 

La Conception d’une campagne de publicité visant simultanément à promouvoir l’image du site touristique de la cité royale, de la Ville de Loches et de la destination Loches Touraine Châteaux de la Loire a été confiée à l’agence tourangelle Des Cheval dans le but de développer l’interactivité avec les touristes et les Lochois. Le message se veut avant tout décalé et clair : « I LOCHES YOU, Vous allez aimer la cité royale ».

En termes stratégiques, les objectifs sont d’asseoir la destination de Loches et la Cité royale comme l’une des destinations incontournables du département, et du circuit des châteaux de la Loire. Il s’agit avant tout de renouveler et renforcer son image et de doper la fréquentation de ces mieux tout au long de la saison.

Les cibles sont tout d’abord les habitants des agglomérations les plus proches : Tours en premier lieu, mais également Blois, Châteauroux, Poitiers, Châtellerault mais aussi les touristes français et étrangers en séjour dans la vallée de la Loire.

Cette campagne, entrant dans la droite lignée du Marketing territorial, l’agence Des Cheval défini d’ailleurs sa réponse comme « un message fort, une identité territoriale affirmée et développer autour d’une interactivité avec les touristes et les Lochois. La page Facebook se veut d’ailleurs l’un des outils privilégié. Le ton décalé qui a été retenu cherche à créer une complicité. »

Lancée en Mars 2013

Lancée en Mars 2013

Lancée en Mars 2013, la campagne I Loches You commence à apparaître dans les lieux de passages de Touraine.

Et vous, vous aimez ?

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site dédié à la campagne ainsi que sur celui de l’agence Des Cheval

Nicolas MIOT

%d blogueurs aiment cette page :