Tag Archives: Marketing Territorial

La ville de Loches vous aime !

13 Avr

Le Conseil général de l’Indre-et-Loire, la Ville de Loches et l’Agence touristique de la Touraine côté sud poursuivent les efforts qu’ils ont engagés en 2012 en matière de communication et montent en puissance avec une stratégie commune de promotion.

La mutualisation des moyens financiers, des compétences et des actions, tels sont la volonté politique et l’objectif pour accroître la notoriété et la fréquentation de Loches et en conséquence celle du territoire.

Dans un esprit volontairement décalé, la campagne I Loches You mêlera tous les outils média classiques (diffusion, affichage courte et longue conservation, achats d’espaces, etc.) et hors média (diffusion, street marketing et réseaux sociaux).

Le visuel de campagne

Le visuel de campagne

 

La Conception d’une campagne de publicité visant simultanément à promouvoir l’image du site touristique de la cité royale, de la Ville de Loches et de la destination Loches Touraine Châteaux de la Loire a été confiée à l’agence tourangelle Des Cheval dans le but de développer l’interactivité avec les touristes et les Lochois. Le message se veut avant tout décalé et clair : « I LOCHES YOU, Vous allez aimer la cité royale ».

En termes stratégiques, les objectifs sont d’asseoir la destination de Loches et la Cité royale comme l’une des destinations incontournables du département, et du circuit des châteaux de la Loire. Il s’agit avant tout de renouveler et renforcer son image et de doper la fréquentation de ces mieux tout au long de la saison.

Les cibles sont tout d’abord les habitants des agglomérations les plus proches : Tours en premier lieu, mais également Blois, Châteauroux, Poitiers, Châtellerault mais aussi les touristes français et étrangers en séjour dans la vallée de la Loire.

Cette campagne, entrant dans la droite lignée du Marketing territorial, l’agence Des Cheval défini d’ailleurs sa réponse comme « un message fort, une identité territoriale affirmée et développer autour d’une interactivité avec les touristes et les Lochois. La page Facebook se veut d’ailleurs l’un des outils privilégié. Le ton décalé qui a été retenu cherche à créer une complicité. »

Lancée en Mars 2013

Lancée en Mars 2013

Lancée en Mars 2013, la campagne I Loches You commence à apparaître dans les lieux de passages de Touraine.

Et vous, vous aimez ?

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site dédié à la campagne ainsi que sur celui de l’agence Des Cheval

Nicolas MIOT

Publicités

Les professionnels parlent de la LP Communication Publique de Besançon

12 Mar

Les intitulés varient, mais les formations supérieures tournées vers la communication publique se multiplient aussi à l’université. La professionnalisation est en marche : les filières s’adaptent en se concentrant sur les connaissances théoriques nécessaires.

C’est en somme ce qu’on peut lire sur un dossier du mois de mars intitulé Spécial formation des communicants publics du magazine Brief, un mensuel spécialisé dans la communication publique.

Brief, le magazine de la Communication publique
N°6, Mars 2013

Des parcours personnalisés, des formations diplômantes, des sessions d’une journée ou d’une semaine, toutes les tendances sont évoquées dans ce numéro. La filière licence professionnelle rentre dans la catégorie des nouveautés et fait l’objet de toutes les attentions, car l’Institut Universitaire professionnel est le deuxième fournisseur des communicants diplômés. La première place revient à l’Université avec 46%.

En effet, il est rappelé que :

la spécialisation en communication publique apparaît en général au niveau master, à l’exception des licences proposées à l’IUT de Besançon-Vesoul, à l’université Paris Est-Marne-la-Vallée et dans quelques autres facultés parisiennes, souligne le Magazine.

Mais, l’offre universitaire va bientôt se réduire, car le Master proposé par Metz va disparaître, d’après Brief. Toutefois, il faut savoir que, contrairement au master, la licence professionnelle met plus en évidence la pratique afin de permettre aux futurs diplômés d’être opérationnels après la formation. Ce qui est le cas à Besançon.

D’après ce magazine,

huit sur dix : c’est le chiffre impressionnant de communicants qui suivraient des formations chaque année, selon une étude réalisée par Cap’Com en 2011.

Des chiffres qui démontrent que la communication publique reste une filière d’avenir, car la demande ne cesse de s’accroître !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet du magazine Brief

Mikidache Houmadi

JPO : De la place du communicant public en 2013.

6 Fév

Affiche JPO2 A3BAT

Le communicant public est un personnage central dans la vie d’une collectivité territoriale car il permet (par de multiples métiers au sein du service communication de sa collectivité) de véhiculer les messages des collectivités, de faire connaitre ses services sans pour autant en oublier la mission politique du communicant public.

Marc Thebault, directeur de la communication de Caen-La-Mer, a défini six phases d’évolution de la communication publique :

        1. La propagande, une emprise sur l’opinion
        2. L’information, une phase journalistique
        3. La communication par les “surdouées”, l’aire publicitaire
        4. La communication instrumentalisée, l’outil au premier plan
        5. La communication vers « l’autre », s’ouvrir au récepteur et être à son service
        6. Le marketing territorial, le territoire au centre de la communication.

( L’article de Marc Thebault : Pour en savoir plus)

Cette dernière phase, dans laquelle se situe actuellement la communication publique induit une notion forte de professionnalisation de la communication et du marketing territorial qui se détachent des professions journalistiques et techniques, ces dernières ayant été jusqu’alors les plus qualifiantes dans les postes de communication publique.

La formation que propose la licence professionnelle communication publique (LPCP) s’inscrit dans cette volonté de professionnalisation en offrant aux étudiants la connaissance des institutions ainsi que les techniques de communication nécessaires à une intégration réussie dans l’univers de la communication publique. Un enseignement prodigué en majorité par des professionnels et appuyé par des stages, des projets et un Challenge permettent aux étudiants de se familiariser avec la communication publique. Un enseignement en fondamentaux de la communication ainsi qu’une culture propre aux formations de l’IUT Information Communication de Besançon permettent aux étudiants de mieux appréhender ce milieu à la fois évolutif et polyvalent.

Il ne tient qu’à vous de venir découvrir une formation innovante et résolument dans l’air du temps le 9 Février aux journées portes ouvertes de la LPCP  !

Pour plus d’informations : Notre page Facebook

Pour vous répondre :  @LPComPublique

Les autres articles du cycle JPO :

Des professionnels au cœur de la licence

 

Stages en LPCP : qui accueille les étudiants ?

 

Nicolas MIOT

La Licence Professionnelle en parle : Brief, le magazine de la Communication Publique.

9 Oct

Première de couverture du magazine BriefComme pour combler une attente existentielle, alors que le secteur de la communication a depuis maintenant quelques années investi le secteur de la presse spécialisée, un petit nouveau fait valoir son originalité : le magazine Brief se veut spécifique et lié à un secteur en plein essor, celui de la communication publique et territoriale.

Lancé ce jeudi 4 Octobre, le magazine a pour ambition de traiter de grandes questions liées à la communication publique tout en analysant les stratégies et les projets portés par les territoires et les collectivités territoriales. Ce premier numéro s’intéresse d’ailleurs, dans son dossier central, à la problématique des marques territoriales avec sept pages d’interview et de réflexions sur cette thématique actuelle et sujette à controverses.

Ciblant principalement les professionnels du secteur public et de la communication, Brief offre un large éventail d’outils et d’analyses relatives au développement d’une communication à visée publique. Entre fiches pratiques et analyse des tendances, le magazine souhaite « faire entendre la voix de tous ceux qui participent à la compréhension des politiques publiques et contribuent à l’information des citoyens. Une fenêtre ouverte sur le métier et sur les expériences exemplaires ! », comme le définit Nicolas Marc, directeur de la publication.

Autre point de vue intéressant sur Brief, celui de Pascal Clergeau, directeur de la publicité et du développement, définissant ainsi
la ligne éditoriale du magazine : « Nous voulons offrir une source d’information nouvelle, valorisante et complémentaire, et contribuer utilement aux liens entre professionnels de la communication publique. » Reste donc à souhaiter bon courage et longue vie à ce magazine qui pourrait devenir l’un des outils essentiels du communicant public.

Le premier numéro de Brief est téléchargeable gratuitement via le site du magazine : le magazine en ligne et une application mobile est disponible pour Android et Iphone afin de rester toujours informé des actualités de la Communication Publique.

Nicolas MIOT

%d blogueurs aiment cette page :