Tag Archives: Stage Communication Publique

Portrait chinois du service communication de la mairie de Saint-Brevin-les-Pins

11 Fév

Catherine, étudiante LPCP, décide de nous faire partager son stage de façon un peu originale… En effet, c’est au travers d’un portrait chinois que nous allons découvrir le service communication qu’elle a intégré le 5 Janvier dernier à la Mairie de Saint-Brévin-les-Pins.

Si c’était un animal, le service serait un éléphant car le service doit se souvenir de tout, être à l’écoute de tous, faire beaucoup de choses (un travail éléphantesque), avec rapidité et précision.

Si c’était un arbre, le service serait un chêne ou un pin. C’est un service présent partout, solide, beaucoup sollicité mais déterminé.

Si le service était un endroit, il serait une plage : sans cesse secoué par le ressac, parfois dévasté par des marées noires mais toujours présente.

Si c’était des métiers, il y aurait : communicant, bien sûr, imprimeur, graphiste, cafetière, informaticien, chercheur, archiviste, commercial, standardiste, scanner, photographe, community manager, chocolatier, journaliste, comptable, antiquaire, archéologue, passeur de marché et réunionnais*.

Si c’était un vêtement, le service serai un pull : chaud, doux, multitâches (surtout s’il a des poches), pratique, présent partout, qui va à tout le monde,

Si c’était une saison, ça serai le printemps. Les idées bourgeonnent, d’autres éclosent. Tout n’est pas encore prêt, mais tout le sera en temps voulu comme à la fin du printemps. Beaucoup de choses sont à faire ou à refaire car chaque nouvelle année est un hiver qui efface tout.

Si c’était un roman, le service serait La vérité sur l’affaire Harry Quebert, car quand tu penses que tout est fini, en fait, il y en a encore.

Si c’était un sport, le service serait la GRS (Gymnastique Rythmique et Sportive), il faut être un gymnaste hors pair avec tous les impératifs à gérer à la fois, les différents sujets et supports sur lesquels ils travaillent, gérer les différents interlocuteurs tout cela au rythme de la vie de la municipalité et de la ville. C’est un vrai sport !

*Ma collègue, qui s’appelle Catherine aussi, est réunionnaise. Thomas, mon maitre de stage, est souvent en réunion.

Publicités

Retour sur expérience : Stage au Centre régional du Livre de Franche-Comté

18 Avr

RE

Stage au centre Régional du Livre de Franche-Comté

Stage au Centre Régional du Livre de Franche-Comté

Si je pouvais résumer en quelques mots ce stage de 3 mois au sein du CRLFC (oui commençons par la fin) ce serait: l’aboutissement d’un projet professionnel réfléchi et construit depuis 3 ans. 

Mêler les métiers du livre aux compétences de la communication publique n’est pas  chose évidente, mais bel et bien possible. Le Centre régional du Livre de Franche-Comté est une association peu connue de la majorité des personnes, exerçant une influence importante sur la vie littéraire et la lecture de la région. Il promeut ses acteurs, ses professionnels et les structures du livre implantées en Franche-Comté. Il organise, ou coorganise, des manifestations et animations littéraires pour des publics et territoires bien spécifiques. Enfin, l’association accompagne et soutient le développement de centres culturels tournés vers le livre.

Librairie en Fête, un événement du CRL

Librairie en Fête, un événement du CRL

Ce sont en somme les différentes missions auxquelles j’ai pu participer durant cette période de stage me permettant d’accroître compétences et connaissances dans la culture et la communication. Une dimension très peu évidente à maîtriser. Rien de tel donc, que des situations concrètes entre les mains afin d’apprendre à les gérer et à les appréhender. Bien sûr, les moyens et outils de communication habituels ont également été réfléchis et réalisés durant ces 3 mois : relations presse, affiches et flyers, newsletters, stratégies de communication et diffusion de l’information, organisation d’événements, mises à jour du site internet etc. Des moyens de concrétiser des théories mais surtout une période de professionnalisation incontestable, me permettant d’acquérir des aptitudes en médiation culturelle à une vitesse phénoménale.

Rejoindre l’équipe du Centre régional du Livre de Franche-Comté de janvier à mars fut donc une expérience confirmant mon souhait de travailler au sein d’un organisme public qui diffuse le livre ou d’une manière plus générale la culture. Avoir cette occasion de donner accès à l’art, le patrimoine ou encore l’histoire est une chose compliquée, puisque l’on doit particulièrement prendre en compte les caractéristiques du public auquel on s’adresse, mais c’est aussi, lorsque ces projets aboutissent, des moments de partage et d’échanges qui rendent alors ce métier riche en émotions et en apprentissage.

La formation en licence professionnelle communication publique fut donc l’opportunité qui m’a permis de réaliser ce stage tout en me formant aux différents secteurs qu’offre la communication publique. C’est d’ailleurs ce que la licence veut pour ses étudiants. Et chaque année, ces 3 mois ravissent à la fois les élèves de la LPCP et les structures d’accueils.

Aurore Gascard

%d blogueurs aiment cette page :